Marquis de Sade

1740 - 1814

Incarcéré plusieurs fois, le divin marquis passa les trois quarts de sa vie en prison où il put composer toute son œuvre. Ses textes font preuve d'une violence et d'une cruauté extrêmes. L'œuvre, très commentée, reste longtemps interdite mais circule sous le manteau avant que Sade soit définitivement réhabilité, compte tenu de l'apport de sa pensée révolutionnaire. De là à savoir s'il mit un jour en pratique ses théories, nous l'ignorons, quoique l'on suppose qu’il essaya une fois sur une de ses servantes : elle partit en courant ! Le mot « sadisme » n'a été inventé qu'à la fin du XIXe siècle, mais il est passé dans toutes les langues.


Classique

Le serpent

Tout le monde a connu au commencement de ce siècle Mme la présidente de C..., l'une des femmes les plus aimables et la plus jolie de Dijon, et tout le monde l'a vue caresser et tenir publiquement ... [+]