Temps de lecture
1
min
poésie 108LECTURES

Réponse adressée à Miss ***

Aimable et simple fille, ces artifices séducteurs dont tu voudrais garantir ton sexe fragile, n’existent que dans ton imagination : ce sont des fantômes que tu te crées. Va, crois-moi, il n’a nul dessein de te tromper, celui qui ne peut voir sans admiration ta grâce enchanteresse, tes belles formes, tes traits charmants. Jette les yeux sur ton miroir : tu y verras cette élégance que notre sexe loue avec transport, et qui excite l’envie du tien. Celui qui te parle de ta beauté, celui-là ne fait que ce qu’il doit. Ne fuis pas la jeunesse au langage sincère : ce n’est pas de la flatterie, – c’est de la vérité.