Image de Léon Bloy

Léon Bloy

1846 - 1917

Romancier et essayiste, ce sont surtout ses textes polémiques qui se démarquent par une force de style sans équivalent à l'époque. Il compte parmi ses amis Jules Barbey d'Aurevilly, Villiers de L'Isle-Adam et J.-K. Huysmans. C'est dans son journal que l'on dégote les perles les plus délicieuses telles que : « Les riches environnent Paris comme une circonvallation de fumier autour d'une porcherie monstrueuse. » Toute sa prose est de la même cuvée.


Classique

Le ramasseur de crottin

Jamais il n’en avait tant vu et tant ramassé. Toutes les routes du pays, de Courcy à Fayaux-Loges, de Bois-Commun à Combreux et de Bellegarde à Châteauneuf, en étaient remplies, sans parle... [+]


Recommandé Par Short Édition
Classique

La dernière cuite

à Alfred Vallette.
Quand on est mort, c’est
pour longtemps.
Un héritier
M. Fiacre Prétextat Labalbarie s’était retiré des affaires à soixante ans, ayant acquis des richesses... [+]


Classique

L'ami des Bêtes

– Je ne sais, nous dit le Consolateur, si le nom d’histoire convient exactement à ce que vous allez entendre. C’est plutôt un souvenir de voyage, une impression ancienne, demeurée très vive... [+]


Classique

Le musicien du silence

On m’assura que le bonhomme était mort aux environs de 1879, dans quelque hôpital.
Nul n’aurait pu raconter ses dernières heures ni ses derniers jours. Sa tombe même était ignorée. Disparu... [+]


Classique

La boue

Le médecin Cuche vient de donner sa démission pour cause d’impuissance à soigner les malades dans l’eau. Reçu dépêche qui promet armement et encourage à maintenir Tordre. L’ordre existe... [+]


Classique

La Salamandre Vampire

À la mort d’Alaric, il est raconté que les Goths le pleurèrent comme le héros de leur nation et que, suivant la coutume des Barbares du Nord qui cachaient avec soin les tombeaux des hommes... [+]


Recommandé Par Short Édition
Classique

On n'est pas parfait

à Camille Lemonnier.
Esculape Nuptial, s’étant assuré que le vieillard avait reçu un nombre suffisant de coups de couteau et qu’il avait certainement exhalé ce qu’on est convenu... [+]


Classique

Soyons raisonnables !

à Édouard d’Arbourg.
– Pourquoi ne mangez-vous pas, mon père ? demanda Suzanne, dont les yeux s’emplirent de larmes. Voilà deux jours que vous ne touchez à rien et que vous ne... [+]


Classique

Le mot

Je refuse pourtant de l’écrire. Je me reconnais incapable et même tout à fait indigne de l’écrire, ce Mot historique, ce Mot tyrannique, ce Mot fatidique, ce Mot formidable et délicieux, cet... [+]


Classique

Le soupçon

à Édouard d’Arbourg.
Le nombre des imbéciles a beau être infini, selon l’expression canonique de l’Ecclésiaste, il serait difficile pourtant de rencontrer ou de concevoir un aussi... [+]


Classique

La fin de don Juan

à Henry Cayssac.
Ça fait du bien de causer avec un
homme qui n’a qu’une tête.
Jules Vallès
― Et le misérable est mort comblé de biens, tel qu’il a vécu. Il n’eut pas même... [+]