Jehan Rictus

1867 - 1933

Jehan Rictus est le surnom de Gabriel Randon. Ce poète de la langue des faubourgs, faite d'argot et de parler populaire, chante la vie des simples, des pauvres, des ouvriers. Rictus a basé toute sa poétique sur l'oralité et le langage des petites gens qu'il nomme les « tits fans-fans ». Toute son œuvre se distribue en des plaquettes à faible tirage avant d'être collectée en volume. Malgré la prolifération des poètes de cabaret et d'artistes de boulevard, Jehan Rictus reste une voix unique : « J'm'en fous, j'n'connais pus d'contraintes : j'suis l'Homme Modern', qui pouss' sa plainte »...


Classique

L’Étrangleur

Chanson sur le mode archaïque
(Argot d’escarpe)
(Ah ! la Vieill’, la Vieill’, la Vieille,
Qui croyait avoir quinze ans.)
(Ronde enfantine.)
Je l’ai apaisée,
la Vieille, la... [+]

Classique

L'hiver

Merd’ ! V’là l’Hiver et ses dur’tés,
V’là l’ moment de n’ pus s’ mettre à poils
V’là qu’ ceuss’ qui tienn’nt la queue d’ la poêle
Dans l’ Midi vont s’... [+]

Recommandé Par Short Édition
Classique

Songe-mensonge

P’têt’ ben qu’un jour gn’aura du bon
Pour l’ Gas qui croit pus à grand’ chose,
Qu’ a ben sommeil, qu’ est ben morose
Et qui bourlingue à l’abandon ;
Pour l’ Gas qui... [+]

Classique

Déception

Quand j’ m’amèn’rai su’ la Mason
Qu’ j’ai dans l’idée, au coin d’ ma vie,
Elle a s’ra just’ su’ sa sortie
Pour aller fair’ ses provisions.
Dès qu’a m’ verra, mince... [+]

Classique

Idylle

« Môm’, c’ que t’ es chouatt’ ! Môm’, c’ que t’ es belle !
Je sais pas c’ que t’ as d’pis quéqu’s temps,
c’est sans dout’ l’effet du Printemps
et... [+]

Classique

La Grande Irma

Ô Maman, ma Maman jolie,
nous nous sommes bien promenés
ce Dimanche de permission....
C’est bientôt l’heure du dîner,
voici quelques gouttes de pluie...
mon casoar sera mouillé,
ses... [+]

Classique

Conseils

Ouvrier mon frère, Ouvrier ;
crois que ma parole est profonde.
Avant de dominer le monde
commenc’ par te laver les pieds.
Et pas seul’ment qu’ les trottignolles
mais encor ton... [+]

Classique

La journée

Merl’ v’là l’ Printemps ! Ah ! salop’rie,
V’là l’ monde enquier qu’est aux z’abois
Et v’là t’y pas c’te putain d’ Vie
Qu’a r’biffe au truc encore eun’... [+]