Temps de lecture
1
min
poésie 61LECTURES

Chanson

Grenouilles,
Grenouilles,
Regonflez vos goîtres flétris.
Les vieilles du ciel ont repris
Un tapon d’étoupe au fil gris
Pour en regarnir leurs quenouilles ;
Et voici, sous leur doigt subtil,
Choir le nuage fil à fil.
Il pleut à verse. Ainsi soit-il,
Grenouilles,
Grenouilles !

Cigales,
Cigales,
Retendez vos tambours mouillés.
Comprenant ce que vous vouliez,
Et qu’il faut les micocouliers
Flambant pour calmer vos fringales,
Le soleil, doux à votre vœu,
Change en brasier d’or le ciel bleu.
Ainsi soit-il ! Il pleut du feu,
Cigales,
Cigales.

Les hommes,
Les hommes,
Sont seuls à n’être pas contents.
Pluie ou soleil, tu les entends
Toujours geindre à cause du temps.
Ô mal satisfaits que nous sommes !
Grenouille et cigale ont chanté,
Chacune à son tour, cet été ;
Mais rien n’a pu mettre en gaité
Les hommes,
Les hommes.

Poète,
Poète,
Toi, du moins, ne sois pas ainsi.
Au temps, comme il vient, dis merci,
Au soleil, à la pluie aussi,
Et tâche d’être, et le souhaite,
Grenouille et cigale à la fois,
Pour chanter tout ce que tu vois
De bon cœur et de belle voix,
Poète,
Poète.