Image de Jean Lorrain

Jean Lorrain

1855 - 1906

Dandy fin-de-siècle, Jean Lorrain a plusieurs facettes : journaliste, romancier, poète, éthéromane. Tourné vers le scandale, il n'hésite pas à afficher ouvertement son homosexualité et se présente sous le surnom d'« Enfilanthrope ». Il se battra même en duel contre Marcel Proust à propos d'un recueil de poèmes et de nouvelles de ce dernier que Jean Lorrain critiqua violemment. Sa prose affétée, décadente ou non, est propice à la rêverie.


Classique

L'étang mort

Comme un lointain étang baigné de clair de lune,
Le passé m'apparaît dans l'ombre de l'oubli.
Mon âme, entre les joncs, cadavre enseveli,
S'y corrompt lentement dans l'eau jaunâtre et... [+]


Classique

Mélusine

Les bras nus cerclés d'or et froissant le brocart
De sa robe argentée aux taillis d'aubépines,
Mélusine apparaît entre les herbes fines,
Les cheveux révoltés, saignante et l'oeil... [+]


Classique

Relent d'amour

Beauté tragique et vénéneuse,
Genèvre, Ô pale empoisonneuse
Dont les refus lents et savants
M'ont appris l'amère ironie
Des vains désirs à l'agonie
De l'amour même... [+]


Recommandé Par Short Édition
Classique

Viviane

Pour Léon Cladel
Linus aux bois de Crète errant parmi les branches
Voyait fuir et tourner de vagues formes blanches
Qui riaient ; et des pieds nus, dansant sur le thym
Et la menthe... [+]


Classique

La Princesse aux lys rouges

C'était une austère et froide enfant de rois : seize ans à peine, des yeux gris d'aigle sous de hautains sourcils, et si blanche qu'on eût dit ses mains de cire et ses tempes de perles. On... [+]


Recommandé Par Short Édition
Classique

Princesse d'Italie

à Octave Uzanne
Simonetta Foscari
Les minnesingers cajoleurs
aux douces chansons
avec l'accord
du jet d'eau qui pleure
au verger en fleurs,
les joueurs de cor
et les... [+]


Classique

Madame Gorgibus

Parmi les contes que Nanon montait nous débiter pour bercer notre fièvre, il s'en trouvait parfois d'assez extraordinaires et plutôt faits pour surexciter un esprit malade que pour apaiser un... [+]


Classique

La nuit

Portant dans ses bras nus ses deux enfants jumeaux,
Le Sommeil et la Mort, la Nuit pensive et douce
D'un vol auguste et calme, égal et sans secousse,
Glisse au-dessus des monts, des mers et des... [+]


Classique

Colombine sauvée

PREMIER TABLEAU
La chambre de COLOMBINE. Intérieur aisé, rustique, plafond à solives apparentes, armoire de chêne sculptée, lit à baldaquin drapé de soie cramoisie. Au milieu de la chambre... [+]


Classique

Yseulte

Parmi les trèfles d'or et les roses d'émail,
Peinte avec des yeux verts et des cheveux de cuivre
Sur un ciel d'ocre pale, Yseulte clôt le livre,
Dont six noms de princesse ornent l'épais... [+]


Recommandé Par Short Édition
Classique

Fête galante

Ah ! si fines de taille, et si souples, si lentes
Dans leur étroit peignoir enrubanné de feu,
Les yeux couleur de lune et surtout l'air si peu
Convaincu du réel de ces fêtes... [+]


Classique

Une nuit trouble

– La somme de mystère et d’effroi flottant dans l’impalpable et l’invisible, les affinités de certains éléments fantômes, comme le vent par exemple, avec certaines formes d’animaux... [+]