Temps de lecture
1
min
poésie 96LECTURES

Sçais tu que cest de vivre ?

Sçais tu que cest de vivre ? autant comme passer
Un chemin tortueus, ore le pié te casse,
Le genou s’afoiblist, le mouvement se lasse
Et la soif vient le teint de ta levre effacer ;

Tantost il t’y convient un tien ami laisser,
Tantost enterrer l’autre, ore il faut que tu passes
Un torrent de douleur, et franchisses l’audace
D’un rocher de souspirs, fascheus à traverser.

Parmy tant de destours il faut prendre carriere
Jusqu’au Fort de la mort, et fuyant en arriere
Nous ne fuyons pourtant le trespas qui nous suit ;

Allons y à regret, L’Éternel nous y traine.
Allons y de bon c’ur, son vouloir nous y meine.
Plutost qu’estre trainé mieus vaut estre conduit.