Temps de lecture
1
min
poésie 53LECTURES

N’est-ce pas la raison que le proffit redonde

N’est-ce pas la raison que le proffit redonde
Au lieu duquel il sort ? & que dedans la mer
Les fleuves ondoyans se viennent renfermer,
Puisque de la mer mesme ils derivent leur onde ?

Ce n’est donc point à tort que la terre profonde
Doit un jour repeter, pourrir, & consumer,
Ce cors qui ne se peut au bien accoustumer
Puis que d’elle il a pris sa naissance feconde.

Tout ce qui vit au monde est de la terre fait
La terre quant & quant extermine & deffait
Tout ce qui de terrestre en la terre sejourne ;

L’esprit comme divin n’est point abastardis
Par le coup de la mort mais ce qui fut jadis
Une ville poussiere, en poussiere retourne.