Image de Horace

Horace

65 av. J.-C. - 8 av. J.-C

Les Satires d'Horace valent, entre autres, pour le répertoire de locutions et de formules qu'elles constituent. Sa langue, dense, parfois difficile, traduite fidèlement par le poète parnassien Leconte de Lisle, épouse tous les styles : patriotique, satirique, poétique, érotique, humoristique, etc. Mais c'est dans ses Odes que l'on trouve la fameuse locution carpe diem, littéralement « cueille le jour », à la postérité retentissante. Mécène, l'homme politique et le protecteur des poètes, très proche d'Horace, lui offrira rien moins qu'une villa pour lui seul près de Tibur, aujourd'hui Tivoli, dans la province de Rome.


Classique

À Diana

Gardienne des monts et des bois, Vierge, qui entends, trois fois appelée, les femmes qui souffrent de l’enfantement, et les dérobes à la mort, Déesse aux trois formes,
Que le pin qui t’est... [+]

Classique

À Faunus

Faunus, amoureux des Nymphes fugitives, visite, clément, mes limites et mes champs exposés au soleil ; et ne t’en va pas sans être propice aux petits nourrissons,
Si un jeune chevreau... [+]

Classique

À Galatéa

Que les impies aient pour présage le chant de l'orfraie, une chienne pleine, ou une louve rousse descendant de Lanuvium, un renard femelle qui va mettre bas !
Qu'un serpent interrompe et... [+]

Classique

À la République

Ô Nef, les flots vont-ils encore t’emporter en mer ? Oh ! Que fais-tu ? reste immuablement au port. Vois ! ton flanc n’a plus d’aviron,
Ton mât est blessé par le rapide... [+]

Classique

Contre les riches avares

Plus opulent qu’avec les trésors intacts des Arabes et les richesses de l’India, tu peux combler de tes constructions la mer Tyrrhénienne et la mer Apulique ; mais si la rude Nécessité... [+]

Classique

À un enfant

Je hais, enfant, les apprêts Persiques ; les couronnes enlacées de tilleul me déplaisent ; ne cherche pas en quel lieu se rencontre la rose tardive.
Par un soin inutile n’ajoute rien... [+]

Classique

À Apollo

Dieu qui châtias la langue orgueilleuse de Niobé sur sa race, et le ravisseur Tityos, et le Phthien Achillès presque vainqueur de la haute Troja,
Plus grand que tous, mais guerrier inférieur à... [+]

Classique

À Lycé

Les Dieux, Lycé, ont entendu mes vœux ; les Dieux m’ont entendu, Lycé. Te voilà vieille, et, cependant, tu veux paraître belle ; tu joues et tu bois impudemment.
Et, d’un chant... [+]

Classique

À mes compagnons

Il ne sied qu’aux Thraces de combattre avec les coupes faites pour la joie. Écartez cette coutume barbare et chassez les querelles sanglantes loin du vénérable Bacchus.
Combien les épées des... [+]

Classique

Satire II

Les collèges de joueuses de flûte, les pharmacopoles, les mendiants, les mimes, les coquins, toute cette espèce est triste et désolée de la mort du chanteur Tigellius ; car il était généreux... [+]