À la fontaine de Bandusia

1 min
113
lectures
0

Les Satires d'Horace valent, entre autres, pour le répertoire de locutions et de formules qu'elles constituent. Sa langue, dense, parfois difficile, traduite fidèlement par le poète parnassien  [+]

Ô fontaine de Bandusia, plus transparente que le cristal, digne d’un vin pur, demain, avec des fleurs, je t’offrirai un chevreau que son front, gonflé de cornes
Naissantes, appelle à l’amour et aux combats ; mais en vain, car, de son sang rouge, il teindra tes fraîches eaux, ce rejeton d’une race lascive.
L’ardeur de la Canicule qui brûle ne peut t’atteindre ; tu réserves une fraîcheur aimable aux taureaux fatigués du joug et au troupeau errant.
Tu seras comptée parmi les fontaines célèbres, puisque j’aurai chanté l’yeuse qui ombrage les roches caves d’où jaillissent tes eaux murmurantes.
0
0