Temps de lecture
1
min
poésie 142LECTURES

À Diana

Gardienne des monts et des bois, Vierge, qui entends, trois fois appelée, les femmes qui souffrent de l’enfantement, et les dérobes à la mort, Déesse aux trois formes,
Que le pin qui t’est consacré domine ma villa, et, joyeux, tous les ans, je l’arroserai du sang d’un porc qui cherche à frapper d’un coup oblique.