Temps de lecture
1
min
poésie 316LECTURES

Ballade des proverbes

Tant grate chèvre que mal gist ;
Tant va le pot à l’eau qu’il brise ;
Tant chauffe-on le fer qu’il rougist ;
Tant le maille-on qu’il se debrise ;
Tant vault l’homme comme on le prise ;
Tant s’eslongne-il qu’il n’en souvient ;
Tant mauvais est qu’on le desprise ;
Tant crie l’on Noel qu’il vient.

Tant raille-on que plus on en rit ;
Tant despend-on qu’on n’a chemise ;
Tant est-on franc que tout y frit ;
Tant vault tien que chose promise ;
Tant ayme-on Dieu qu’on suyt l’Eglise ;
Tant donne-on qu’emprunter convient ;
Tant tourne vent qu’il chet en bise ;
Tant crie l’on Noel qu’il vient.

Tant ayme-on chien qu’on le nourrist ;
Tant court chanson qu’elle est apprise ;
Tant garde-on fruict qu’il se pourrist ;
Tant bat-on place qu’elle est prise ;
Tant tarde-on qu’on fault à l’emprise ;
Tant se haste-on que mal advient ;
Tant embrasse-on que chet la prise ;
Tant crie l’on Noel qu’il vient ;

ENVOI.


Prince, tant vit fol qu’il s’advise ;
Tant va-t-il qu’après il revient ;
Tant le matte-on qu’il se radvise ;
Tant crie l’on Noel qu’il vient.