Temps de lecture
1
min
nouvelle 125LECTURES

De l'hyver

En hyver scelon mon petit entendement ne seront saiges ceulx qui vendront leurs pelisses & fourrures pour achapter boys. Et ainsi ne faisoient les Antiques, comme tesmoigne Avenzouar.
Sil pleut, ne vous en melancholiez: car tant moins aurez vous de pouldre pour chemin. Tenez vous chauldement. Redoubtez les catarrhes. Beuvez du meilleur, attendans que l'aultre amendera.
Et ne chiez plus dorenavant on lict. O, O poulailles faictes vous voz nids tant hault ?