Image de Émile Zola

Émile Zola

1840 - 1902

Chef de file du courant naturaliste, c'est la fresque des Rougon-Macquart, brossant le portrait d'une famille sur plusieurs générations, qui représente le mieux l'œuvre d'Émile Zola. Son style minutieux, sa méthode de travail très documentée et son souci du réel lui vaudront autant de détracteurs que d'admirateurs. En 1898, sa fameuse lettre « J'accuse !.. » relative à l'affaire Dreyfus l'obligera à s'exiler en Angleterre. Sa mort, suspecte, due à une asphyxie, reste encore un mystère non élucidé.


Classique

Printemps

Ce jour-là, vers cinq heures du matin, le soleil entra avec une brusquerie joyeuse dans la petite chambre que j’occupais chez mon oncle Lazare, curé du hameau de Dourgues. Un large rayon jaune... [+]

Classique

La fée amoureuse

Entends-tu, Ninon, la pluie de décembre battre nos vitres ? Le vent se plaint dans le long corridor. C’est une vilaine soirée, une de ces soirées où le pauvre grelotte à la porte du riche... [+]

Classique

Lettre à la Jeunesse

– Où allez-vous, jeunes gens, où allez-vous, étudiants, qui courez en bandes par les rues, manifestant au nom de vos colères et de vos enthousiasmes, éprouvant l’impérieux besoin de jete... [+]

Classique

Un bain

Je te le donne en mille, Ninon. Cherche, invente, imagine : un vrai conte bleu, quelque chose de terrifiant et d’invraisemblable... Tu sais, la petite baronne, cette excellente Adeline de... [+]

Classique

Soeur-des-Pauvres

I
À dix ans, elle paraissait si chétive, la pauvre enfant, que c’était pitié de la voir travailler autant qu’une servante de ferme. Elle avait les grands... [+]

Classique

Automne

Il y avait près de quinze ans que j’avais épousé Babet dans la petite église de mon oncle Lazare. Nous avions demandé le bonheur à notre chère vallée. Je m’étais fait cultivateur ... [+]

Classique

Hiver

Janvier a de sinistres matinées, qui glacent le cœur. Au réveil, ce jour-là, je fus pris d’une inquiétude vague. Pendant la nuit, le dégel était venu, et, lorsque, du seuil de la porte, je... [+]

Classique

Été

Ce jour-là, lorsque je m’éveillai, vers trois heures du matin, j’étais couché sur la terre dure, brisé de lassitude, le visage couvert de sueur. Une nuit de juillet, chaude et lourde, pesait... [+]

Classique

Lettre à la France

Dans les affreux jours de trouble moral que nous traversons, au moment où la conscience publique paraît s’obscurcir, c’est à toi que je m’adresse, France, à la nation, à la... [+]