Temps de lecture
1
min
lettre 31LECTURES

Lettre du 31 janvier 1861

Paris, vendredi 31 janvier 1861.

Mon cher petit Jacques, dis-moi si tu trouves les chevaux que papa a achetés jolis et si papa les a essayés avec toi et M. Anneau. Dis-moi quelle est leur couleur, s’ils sont d’une jolie taille, et surtout s’ils sont doux et faciles à mener ; tu me diras aussi leur âge.

Ton petit cousin Louis, frère de Valentine, est malade d’une angine couenneuse ; on lui a brûlé la gorge hier, comme M. Rouyer a fait à Paul, et j’attends de ses nouvelles.....

Quel vilain temps tu as, mon pauvre petit ! Ta maisonnette est-elle finie ? Peux-tu y mettre tous tes outils ?.....

Ta dernière lettre à maman était encore mieux que les autres. Je t’embrasse de tout mon cœur.

Grand’mère de Ségur.