Temps de lecture
1
min
lettre 31LECTURES

Lettre du 29 octobre 1865

Kermadio, 29 octobre 1865.

Mon cher petit Jacques chéri, ta petite lettre est si bien, que tout le monde a été surpris. Je crois même que l’orthographe était de toi. Henriette te fait dire que quand elle sera aux Nouettes et que tu y seras aussi, vous écrirez chacun de votre côté une petite page pour voir lequel des deux fait le mieux. Je suis bien contente que tu t’amuses avec M. Anneau ; cela prouve qu’il est très bon et que tu travailles très bien, parce que quand un enfant travaille mal et se conduit mal, il est gêné avec son précepteur et il ne s’amuse pas avec lui... Je serai aux Nouettes probablement mardi 8, et j’espère bien que vous viendrez vous établir aux Nouettes le mercredi 9. Je serai bien contente de vous embrasser et de regarder vos chères petites figures. Adieu, mon cher petit chéri. Pierre m’écrit qu’il est enchanté d’être à Turin, qu’il s’amuse beaucoup et qu’il danse tous les soirs... Ils ont fait avec ton oncle Anatole une excursion à Milan... Ils vont tous bien...