Temps de lecture
1
min
lettre 38LECTURES

Lettre du 15 juin 1868

Kermadio, 15 juin 1868.

Mon cher petit Jacques,

Je pense que tu as pu recevoir Notre-Seigneur le jour de la Pentecôte et à la Fête-Dieu. Il y a eu ici une superbe procession avec les belles statues dorées de la sainte Vierge, saint Joseph, l’Enfant-Jésus et sainte Anne, patronne d’Auray et de tout le pays. Nous l’avons suivie par une chaleur atroce ; il y avait plus de 50 bannières, tous les marins du pays en grande tenue escortant un charmant vaisseau et des bateaux consacrés à sainte Anne. Adieu, cher enfant bien-aimé, je t’embrasse encore.

Grand’mère de Ségur.