Du baiser de s'Amye

1 min
133
lectures
0

Marot est poète à la cour de François Ier où il est protégé par la très influente Marguerite de Navarre, sœur du roi. Sa poésie est teintée d'un érotisme voilé mais sait aussi se faire  [+]

Du baiser de s'Amye
En la baisant m'a dit, Amy sans blasme
Ce seul baiser, qui deux bouches enbasme,
Les arres sont du bien tant esperé:
Ce mot elle a doulcement proferé
Pensant du tout appaiser ma grand flamme.
Mais le mien cueur adonc plus elle enflamme,
Car son alaine odorant plus que basme
Souffloit le feu qu'Amour m'a preparé
En la baisant.
Brief, mon esprit sans congnoissance d'âme
Vivoit alors sur la bouche à ma Dame,
Dont se mouroit le corps enamouré:
Et si la levre eust gueres demouré
Contre la mienne, elle m'eust sucé l'âme
En la baisant.
0
0