De l'amant doloreux

1 min
165
lectures
0

Marot est poète à la cour de François Ier où il est protégé par la très influente Marguerite de Navarre, sœur du roi. Sa poésie est teintée d'un érotisme voilé mais sait aussi se faire  [+]

Avant mes jours mort me fault encourir
Par un regard, dont m'as voulu ferir,
Et ne te chault de ma griefve tristesse:
Mais n'est ce pas à toy grande rudesse,
Veu que tu peulx si bien me secourir?
Aupres de l'eau me fault de soif perir,
Je me voy jeune, et en aage fleurir,
Et si me monstre estre plein de vieillesse
Avant mes jours.
Or si je meurs, je veulx Dieu requerir
Prendre mon ame: et sans plus enquerir,
Je donne aux vers mon Corps plein de foiblesse.
Quant est du Cueur, du tout je le te laisse,
Ce nonobstant que me fasses mourir
Avant mes jours.
0