À la Mer

1 min
949
lectures
0
Recommandé

Marot est poète à la cour de François Ier où il est protégé par la très influente Marguerite de Navarre, sœur du roi. Sa poésie est teintée d'un érotisme voilé mais sait aussi se faire  [+]

O cruaulté de impetueuses vagues,
Mer variable, où toute crainte abonde,
Cause mouvant, dont trop cruelles dagues
L'ont faict perir de mort tant furibunde.
Si hault desir de congnoistre le Monde
T'avoit transmis si gentil personnaige,
Las falloit il, qu'en la fleur de son aage
Par devers toy si rudement le prinses,
Sans plus revoir la court des nobles Princes,
Où tant il est a present regretté?
O Mer amere aux mordantes espinces:
Certainement ce qu'arrestes, et pinces,
Au gré de tous est trop bien arresté.
Recommandé
0