Temps de lecture
1
min
poésie 53LECTURES

Ne vous oubli je nullement

Ne me vueilliez pas oublier
Pour tant si je vous suis lontains,
Belle, je vous vueil supplier
Qu'il vous souviengne que je n'aims
Fors vous, et pour tant, se je mains
Hors du païs si longuement,
Ne vous oubli je nullement.

Ce me feroit com fol lier,
Et com dervez, et piez et mains,
S'a aultre veoie alier
Vostre doulz cuer, mieulz vouldroie ains
Morir que part y eussent mains ;
Mais pour peine, ne pour tourment,
Ne vous oubli je nullement.

Si me fault melancolier
Loings de vous, en plours et en plains ;
Ne le courroux entroublier
Ne puis, dont li miens cuers est pleins ;
Et si ne sçavez mes reclaims;
Mais sachiez qu’un tout seul moment
Ne vous oubli je nullement.