Je n'ay plus soif, tairie est la fontaine

1 min
187
lectures
0

Charles d'Orléans compose toute son œuvre en prison pendant plus de vingt ans. Les anglais le retenaient captif et la France n'avait pas de quoi payer la rançon demandée. Il sera libéré contre  [+]

Je n'ay plus soif, tairie est la fontaine ;
Bien eschauffé, sans le feu amoureux ;
Je voy bien cler, ja ne fault qu'on me maine ;
Folie et Sens me gouvernent tous deux ;
En Nonchaloir resveille sommeilleux ;
C'est de mon fait une chose meslee,
Ne bien, ne mal, d'aventure menee.

Je gaingne et pers, m'escontant par sepmaine ;
Ris, Jeux, Deduiz, je ne tiens conte d'eulx :
Espoir et Dueil me mettent hors d'alaine ;
Eur, me flatent, si m'est trop rigoreux ;
Dont vient cela que je riz et me deulz ?
Esse par sens ou folie esprouvee ?
Ne bien, ne mal, d'aventure menee.

Guerdonné suis de malleureuse estraine ;
En combattant, je me sens couraigeux ;
Joye et Soussy m'ont mis en leur demaine ;
Tout desconfit, me tiens au ranc des preux ;
Qui me saroit desnoer tous ses neux ?
Teste d'assier y fauldroit, fort armee,
Ne bien, ne mal, d'aventure menee.

Prince, veillesse fait me jouer a telz jeux,
Perdre et gaingner, et tout par ses conseulx ;
A la faille j'ay joué ceste annee,
Ne bien, ne mal, d'aventure menee.
0