Temps de lecture
1
min
œuvres érotiques 138LECTURES

À César

Libertin grossier, si tout dans tes mignons ne te déplaît pas, je voudrais du moins, que toi et Fuffitius, ce vieux débauché, vous eussiez assez de goût pour être dégoûtés de la tête de fuseau d’Othon, des sales jambes de Vettius, et des exhalaisons traîtresses que laisse échapper Libon. Héros sans pareil, fâche-toi donc encore contre mes innocentes épigrammes.