Marine

1 min
155
lectures
0

Lui, le « voyant », renonce très tôt à l'écriture. Toute son œuvre est condensée en six années, de 1869 à 1875. Si l'on a tous en tête les titres de ses poèmes : « Le Bateau ivre »  [+]

Les chars d’argent et de cuivre 
Les proues d’acier et d’argent
Battent l’écume, 
Soulèvent les souches des ronces.
Les courants de la lande,
Et les ornières immenses du reflux
Filent circulairement vers l’est,
Vers les piliers de la forêt, 
Vers les fûts de la jetée,
Dont l’angle est heurté par des tourbillons de lumière.

0
0