Temps de lecture
1
min
poésie 69LECTURES

Bucolique

Il a partagé tout son bien
Entre ses garçons et ses filles.
Maintenant il vit comme un chien
Supporté dans un jeu de quilles.
Il est tellement ennuyeux
Qu'on le foutrait bien à la porte
Avant que le bon Dieu l'emporte,
Le vieux.

Quand donc pourra-t-on l'enterrer
Ce vieux têtu qui mange encore
Et qui ne peut plus labourer
Et qui s'empiffre et qui dévore...
Pourtant il mange avec les bœufs
Car pour ne plus le voir à table
On l'a i remisé dans l'étable,
Le vieux.

Le jour, oublié dans un coin,
Il contemple les champs, la plaine...
Et le bois qui s'enfuit au loin...
Et tout ce qui fut son domaine.
La nuit, quand il ferme les yeux,
Il voit tous ses enfants, en rêve,
Prier le bon Dieu pour qu'il crève
. . .

"O père, qui êtes aux cieux
"Et qui gouvernez sur la terre,
"Quand vous plaira-t-il qu'on enterre
Le vieux ?"