Temps de lecture
1
min
poésie 53LECTURES

Ce n’est peut-étre pas le tribut que réclame

Ce n’est peut-être pas le tribut que réclame
Un cœur profond et délicat,
Cet amour allongé qui vient comme une lame
Frapper la rive avec fracas.

Ne pouvant pas comprendre et juger ce qu’on aime,
On ne fait que doubler son cœur ;
On est comme on voudrait que l’on fût pour soi-même ;
Mais l’abondance a ses erreurs !

– Ne livrons pas à ceux qu’un faible élan contente
L’univers que nous possédons ;
Transmettre, en exultant, l’espace qui nous hante
Est un fardeau autant qu’un don.