À quoi veux-tu songer ? À toi. Songeons à toi

1 min
221
lectures
0
Recommandé

Née sous le nom de Princesse Bibesco Bassabara Brâncovaeanu, Anna de Noailles fait partie de l'entourage intime de Marcel Proust. Elle tient un salon que fréquente le Paris intellectuel. On y  [+]

À quoi veux-tu songer ? À toi. Songeons à toi.
Non, je ne juge pas ton amer caractère ;
Rien de ton cœur serré ne me parait étroit
Si sur toi j’ai plié mon amour de la terre,

Mon amour des humains, de l’infini, des cieux,
Ma facile allégresse à répandre ma vie,
À rejoindre d’un bond, par les ailes des yeux,
L’éther qui m’appartient et dont tous ont envie !

Qu’y a-t-il de plus sûr et de meilleur que toi,
Ou, du moins, que l’amour brisant que tu m’inspires ?
– Le souci, les regrets, la mort sous tous les toits,
L’ambition qui râle et l’ennui qui soupire ! –

Moi je suis à l’abri ! Je n’ai, pour me tuer,
Pour me faire languir, pour créer ma détresse,
Que l’anxieux regard dans tes yeux situé,
Que l’accablant désert où souvent tu me laisses.

C’est assez ! Ah ! c’est trop ! Ou bien c’est suffisant !
Ces suprêmes chagrins m’ont d’autres maux guérie ;
Et quelquefois je sens se réjouir mon sang
Quand tu ris comme l’eau dans la fraîche prairie !
Recommandé
0
0