Image de Anna de Noailles

Anna de Noailles

1876 - 1933

Née sous le nom de Princesse Bibesco Bassabara Brâncovaeanu, Anna de Noailles fait partie de l'entourage intime de Marcel Proust. Elle tient un salon que fréquente le Paris intellectuel. On y croise aussi bien André Gide, Paul Claudel, que Colette ou encore Georges Clemenceau. Cette poétesse et romancière d'origine roumaine a été la première femme à recevoir la Légion d'honneur. Elle a posé pour de nombreux peintres et photographes, faisant d'elle l'icône d'une époque.


Classique

Ambition des femmes

TOUTES les femmes aiment la politique et s’en occupent, sans parfois le savoir, car le propre des femmes est de ne pas se connaître elles-mêmes. Quand on les voit parler, agir, il faut admirer que... [+]

Recommandé Par Short Édition
Classique

La pluie est cette nuit d’été

La pluie est cette nuit d’été
En marche à travers le feuillage ;
On perçoit son léger tapage
Pointu, dansant et velouté.
– Mon cœur rêve avec fixité,
Et déborde de ton... [+]

Classique

Le Vallon de Lamartine

C’est de la joie et de la joie.
L’arbre s’étend, le ciel se noie
Dans son calice bienheureux.
Ce bonheur vert ! Ce bonheur bleu !
Soupirs de la terre enivrée.
Toute la plaine... [+]

Classique

Ce fut long, difficile et triste

Ce fut long, difficile et triste
De te révéler ma tendresse ;
La voix s'élance et puis résiste,
La fierté succombe et se blesse.
Je ne sais vraiment pas comment
J'ai pu t'avoue... [+]

Classique

Il fut un temps où

Il fut un temps où, turbulente,
Sous les yeux des astres divins,
Grave, ignorant que tout est vain,
J’exigeais de rester vivante.
Aujourd’hui j’aspire au début
D’une éternelle... [+]

Classique

Je t’aimais par les yeux

Je t’aimais par les yeux, je puis
Me détourner de ton visage,
Te parler sans boire à ce puits
De ton regard vibrant et sage.
Je t’accosterai comme font
Les prêtres avec les... [+]

Classique

Certes j’aime ce que je pense

Certes j’aime ce que je pense
La force éparse des idées
Me semble par mon cœur aidée !
J’espère, je crois, je dépense
Mes ailes aux amples coudées.
Le front brûlant, l’âme... [+]

Recommandé Par Short Édition
Classique

Le jardin et la maison

Voici l'heure où le pré, les arbres et les fleurs
Dans l'air dolent et doux soupirent leurs odeurs.
Les baies du lierre obscur où l'ombre se recueille
Sentant venir le soir se couchent dans... [+]

Classique

La vie profonde

Être dans la nature ainsi qu’un arbre humain,
Étendre ses désirs comme un profond feuillage,
Et sentir, par la nuit paisible et par l’orage,
La sève universelle affluer dans ses... [+]

Classique

Le temps de vivre

Déjà la vie ardente incline vers le soir,
Respire ta jeunesse,
Le temps est court qui va de la vigne au pressoir,
De l'aube au jour qui baisse,
Garde ton âme ouverte aux parfums... [+]