André Chénier

1762 - 1794

Après s'être amouraché d'une chanteuse d'opéra, il compose des poèmes en imitant les auteurs antiques. L'élégie marque sa préférence. Avant de devenir journaliste et de condamner les excès de la Révolution, il passe trois années en Angleterre en tant qu'ambassadeur de France. Il est condamné à mort par le Tribunal révolutionnaire sous la Terreur, pour recel de documents dans une affaire de corruption, et meurt, guillotiné, âgé de 35 ans.


Classique

A Fanny (I)

Non, de tous les amants les regards, les soupirs
Ne sont point des pièges perfides.
Non, à tromper des coeurs délicats et timides
Tous ne mettent point leurs plaisirs.
Toujours la feinte ... [+]

Recommandé Par Short Édition