Image de Anatole Le Braz

Anatole Le Braz

1859 - 1926

Le Braz est un auteur de proses de fictions de langue bretonne. Il se fait le chantre des Côtes-d'Armor en recueillant contes, chansons et légendes populaires auprès de paysans et de marins. Son œuvre, essentiellement régionaliste, emprunte autant au fantastique qu'au folklore breton. Mais il n'a jamais bénéficié d'un rayonnement au-delà de la zone géographique dans laquelle il s'est ancré.


Classique

Ar Môr

Ce soir-là, quand les chariots de la tribu s’arrêtèrent pour leur halte accoutumée de la nuit, l’odeur singulière qui, depuis plusieurs jours... [+]

Recommandé Par Short Édition
Classique

Dédicaces pour la "Chanson de la Bretagne"

A Madame E.B.
Un soir que vous rêviez assise au bord des grèves
Vint s'étendre à vos pieds un harpeur de Quimper.
Les rêves qu'il chantait ressemblaient à vos rêves
Comme le bruit des... [+]

Recommandé Par Short Édition
Classique

La lépreuse

Monna Keryvel met pour aller paître,
Pour aller, aux champs, paître ses brebis,
Avec sa croix d'or qu'a bénite un prêtre,
Monna Keryvel met ses beaux habits.
Un doux cavalier s'en vient... [+]

Recommandé Par Short Édition
Classique

Soir d'automne

L'automne est la saison dolente.
L'âme des labours assoupis
Berce d'une hymne somnolente
L'enfance des futurs épis ;
Et, triste, la mer de Bretagne
Se prend à gémir, dans le... [+]

Classique

L'éternelle histoire

Ils avaient dit bonsoir aux femmes
En train de coucher les petits ;
Et, sur le dos mouvant des lames,
A la brune, ils étaient partis.
Ils étaient partis, à mer haute,
Pour conquéri... [+]

Classique

Nocturne

A madame Adolphe Graff
Le ciel s'éteint, tout va dormir
Je songe à des choses passées ;
C'est à la fois peine et plaisir.
La veilleuse du souvenir
S'allume au fond de mes... [+]

Classique

A un maître inconnu

Du temps que j'étais écolier sauvage
En un vieux collège aux livres moisis,
S'en vint jusqu'à moi, s'en vint une page
D'un recueil tout frais de « Morceaux choisis ».
Comme l'eau... [+]

Classique

Lever d'aube

Drapée en sa cape de veuve,
S'efface à pas discrets la nuit
Voici poindre la clarté neuve
De l'aube qui s'épanouit.
Elle promène sur les choses
Son beau regard silencieux
Et la mer se... [+]

Classique

Sanctuaire en ruines

A François Gélard
J'ai dans l'âme un vieux sanctuaire
Aux trois quarts, hélas ! ruiné,
Où, sur un pauvre autel de pierre,
Des fleurs achèvent de faner.
J'ai dans l'âme un vieux... [+]

Classique

Couchant d'août

A Reine-Anne
Voici venir vers nous le soir aux yeux de cendre,
Clairs encor d'un reflet de la braise du jour
Dans le couchant d'août, ma mie, allons l'attendre,
Parmi l'or pâlissant de... [+]

Classique

Barque échouée

Barque échouée au bord des rivages bretons,
J'ai désappris l'essor de mes jeunes sillages
Et laissé, sur mes flancs, se nouer en festons
Vos scalps souillés d'écume, ô goémons des... [+]

Classique

Au lavoir de Keranglaz

L'étang mire des fronts de jeunes lavandières.
Les langues vont jasant au rythme des battoirs,
Et, sur les coteaux gris, étoilés de bruyères,
Le linge blanc s'empourpre à la rougeur des... [+]