ClassiqueClassique
Image de Albert Glatigny

Albert Glatigny

1839 - 1873

Paul Bourget dans Etudes et portraits écrivait à propos d'Albert Glatigny, « la plus étrange figure littéraire qu'ait peut-être vue notre âge; un comédien errant et ronsardisant qui a aimé les vers comme on aime l'amour, et qui en est mort ».Heureusement qu'il ne s'agissait pas de vers de terre ! 
Image de Albert Mérat

Albert Mérat

1840 - 1909

Albert Mérat est un poète parnassien. Dans son œuvre l'Idole, il revisite le blason littéraire en dédiant aux femmes un sonnet pour chaque partie du corps. Le plus croustillant arrive ; rien n'est écrit sur les fesses et le sexe féminins, thèmes éminement poétiques toutefois. Verlaine et Rimbaud, s'arment contre la censure et écrivent « Le sonnet du trou du cul », faisant scandale
Image de Anatole France

Anatole France

1844 - 1924

Anatole France est un auteur de référence au début du XXe siècle. Son autorité littéraire se mesure dans les publications de ses contemporains. Il est celui qui incarnait alors le mieux l'homme de lettres, entièrement dévoué à la langue. Paul Valéry, qui détestait France, élu à son siège par l'Académie, ne prononça pas une seule fois son nom lors de l'éloge traditionnel. Fait
Image de Armand Silvestre

Armand Silvestre

1837 - 1901

Touche-à-tout, cet ami de Maupassant, publia un nombre considérable d'ouvrages étendus sur plus de trente ans de carrière. Mais il ne vit pas de sa plume pour autant, puisqu'il obtient un emploi au ministère des finances et un poste d'officier de génie dans l'armée. Petit à petit, il s'oriente vers les contes grivois et humoristiques, puis enfin vers les pièces de théâtre de boulevard
Image de Auguste de Villiers de L’Isle-Adam

Auguste de Villiers de L’Isle-Adam

1838 - 1889

Ce « génie », comme l'a qualifié Mallarmé, a laissé quelques œuvres singulières, parmi lesquelles Les Contes cruels qui dépeignent avec une ironie virtuose les travers de la bourgeoisie. Il joue également un rôle de premier ordre dans la naissance du théâtre symboliste avec sa pièce Axël. On raconte qu'il ne pouvait écrire qu'à plat ventre : l'inspiration lui venait plus
Image de Catulle Mendès

Catulle Mendès

1841 - 1909

Catulle Mendès appartient à la génération de Verlaine, Mallarmé, Zola, à celle du premier symbolisme et naturalisme. Il est le petit protégé de Théophile Gautier (si bien qu'il épousera sa fille) avec qui il fonde en 1859 la Revue fantaisiste, dans laquelle on sent les prémices du Parnasse. Il y publie des vers qui sont fort bien accueillis. Catulle Mendès était un homme talentueux
Image de Charles Baudelaire

Charles Baudelaire

1821 - 1867

Avec la parution de ses Fleurs du Mal, en 1857, Baudelaire écope d'un procès pour atteinte aux bonnes mœurs. Il sera condamné à payer une amende de 300 francs et contraint de retirer six poèmes du recueil, parmi les plus beaux. Les pièces censurées ne seront réhabilitées qu'en 1949. Pour la première fois un poète concilie laideur et beauté, faisant surgir le sublime de la réalité
Image de Charles Cros

Charles Cros

1842 - 1888

On dit de lui qu'il est un Janus déroutant, fantasque, épris de liberté et plein de surprise. Charles Cros ne se résume pas à son célèbre « hareng saur », c’est aussi un homme de progrès et d’invention ! Il invente un télégraphe automatique présenté à l’Exposition universelle de 1867, il travaille aussi sur les couleurs et invente enfin le « paléophone », soit le futu
Image de Charles Marie René Leconte de Lisle

Charles Marie René Leconte de Lisle

1818 - 1894

Leconte de Lisle est avant tout le chef de file du courant parnassien. Ce mouvement littéraire du milieu du XIXe siècle est une réaction face à l'épanchement sentimental du romantisme qui commence à sombrer dans la mièvrerie. Dans ses Poèmes barbares, Leconte de Lisle forge une écriture dépersonnalisée aux vers travaillés à l'extrême. Sa poésie reflète grandeurs passées
Image de Émile Blémont

Émile Blémont

1839 - 1927

Émile Blémont, né Léon-Émile Petitdidier le 17 juillet 1839 à Paris et mort le 1er février 1927, est un poète et dramaturge français.Lié à Victor Hugo, ainsi qu'aux poètes symbolistes et à ceux du Parnasse, cet auteur est l'un des fondateurs de La maison de la poésie et de la Société des poètes français
Image de Eugène Le Mouël

Eugène Le Mouël

1859 - 1935

Eugène le Moël comme son nom l'indique est aussi breton que normand. Il fait des études de droit à Paris et travaille ensuite aux Chemins de Fer de l'Etat. Toutefois la passion de l'écriture et du dessin le rappelle à l'ordre et il démissionne. Il écrit des romans, des poèmes, et participe aussi beaucoup à la revue Guignol. Très engagé il fut aussi président de la Société des
Image de François Coppée

François Coppée

1842 - 1908

Poète populaire, il est tout de même lié à l'école parnassienne qui salue sa musicalité et son lyrisme. Son œuvre abondante est parcourue par une volonté de révéler l'émotion d'une manière naturelle et dans un style simple. François Coppée est pastiché et moqué dans certains poèmes de Rimbaud et de Verlaine qui signent de son nom des textes parodiques et licencieux