Image de Yaya

Yaya


œuvre
à la une
TRÈS TRÈS COURTS 
 2 min 88 lectures 86
Dès que Léa ouvrit la porte, elle vit le papier plié en deux. Son prénom était écrit en lettres cursives bleues. Elle reconnut immédiatement l’écriture de Laurent même s’il ne traçait ... [+]

La Matinale en cavale 5ème édition - Très très courts
TRÈS TRÈS COURTS
88   204 lectures
Il s'enfonce sous les draps. Ses mains caressent en tous sens. Bientôt sa bouche trouve la fente qu'elle cherche. De sa langue habile et affamée, il fouille, lèche, contourne, glisse et ne ... [+]

La Matinale en cavale 4ème édition - Très très courts
POÈMES
3   192 lectures
Une goutte tombe
si vif le froid la mordille
sans bruit de frayeur


Prix Haikus Hiver 2016
POÈMES
2   187 lectures
Blizzard sale hasard
comment désormais la voir
rien qu’un cauchemar


Prix Haikus Hiver 2016
POÈMES
5   207 lectures
Blanc opaque dense
vent violent allant venant
puis le grand silence


Prix Haikus Hiver 2016
POÈMES
14   106 lectures
J’ai essayé de tout cacher, chaque jour, chaque atour, avec attention, avec ... [+]

La Matinale en cavale 3ème édition - Poèmes
TRÈS TRÈS COURTS
7   186 lectures
Ça doit être ma tête... Parfois, sans que je le veuille, et surtout sans que je demande quoi que ce soit, des personnes se confient à moi ou du moins me livrent une partie de leur vie. C’est ce ... [+]

Tribulations en bibliothèques 2014 - TTC
TRÈS TRÈS COURTS
22   286 lectures
Cette fille, je sais bien qu'elle ne sera jamais pour moi mais on peut rêver, c’est beau. Quand je fermerai les yeux, je la reverrai dans sa robe ou sa jupe, je sais pas très bien la différence ... [+]

Qualifié
Grand Prix Hiver 2015
TRÈS TRÈS COURTS
9   122 lectures
Sa mobylette, c’est son dernier cadeau d’anniversaire. Jonathan l’entretient régulièrement et il l’a déjà suffisamment débridée pour dépasser la limite autorisée. Prête à tout moment... [+]

La Matinale en cavale 2014 - Très très courts
POÈMES
7   388 lectures
Souvent oublié
parfois soufflé par le vent
ombre aléatoire.


Prix Haikus 2014
POÈMES
2   371 lectures
Fleur si éphémère
apanage de l'été
quitté en hiver.


Prix Haikus 2014
POÈMES
5   372 lectures
Abri convoité
ombre ardemment désirée
il gît, replié.


Prix Haikus 2014

83 abonnés

Image de PhilshycatImage de Rellum59 MüllerImage de LénaImage de Fred PanassacImage de Cristel DImage de Dominique Alias Suna DescorsImage de Keith SimmondsImage de LucianoImage de Bennaceur LimouriImage de Tom TixryImage de Lulla BellImage de Virgo34Image de Alice MerveilleImage de FantometteImage de Bertrand PigeonImage de Marie Lacroix-PesceImage de Béatrice GlodaImage de Valéry HardiquestImage de Arielle MaidonImage de KleliaImage de Perle VallensImage de Sophie CopinneImage de LumiyahImage de Elena Hristova Voir +
pour laisser un message à Yaya