Image de Valukhova

Valukhova

Je ne me shorte plus, prisonnière comme le thon en boîte, frileuse malgré tout sous mon anorak alors qu'il n'y a pas d'hiver, assoiffée de beauté que l'on peut découvrir, comme la crème qui monte à Chantilly, je visite secrètement l'Escadron de Saumur et je m'enfuis à cheval sur une étoile lointaine !...

60 abonnés

Nouvelles

BIENVENUE DANS LES YEUX DU MYSTERE...

Elle avait un regard qu'il me semblait déjà connaître. Tout en ne sachant pas quel était ce regard assez étrange. Cet éclat qui émanait de son âme. J'avais l'impression de ressentir en elle... [+]


Poèmes

MALGOVERT

Forêt sombre où, peu à peu, s'estompe la neige,
Sous les cimes toutes blanchies
Mystère des cachettes d'animaux... [+]


Très très courts

LA TASSE

Quand est fêlée la tasse
L'on a beau la repeindre
Avec du sang ou de l'encre noire,
Il est toujours à craindre
Qu'à nouveau elle se casse !


Très très courts

Quand vient le soir

Des gouttes sur le métal froid,
Sonnaient le glas pour la nuit.
N'ayant qu'une hâte sous la veine,
Fou, il attendait que l'ombre survienne
Pour commettre son horrible crime :... [+]


Très très courts

MON PETIT VERSAILLES (suite)

Par ce matin frileux, et cette moitié du mois de mai dont le muguet devrait nous porter bonheur, je vois tout un tas de vibrations et agitations contradictoires. Et puis, je me dis, il vaut mieux le... [+]


Très très courts

Mon petit Versailles

Les petits matins frais du mois d'avril m'avaient enveloppée d'un manteau frileux. Mais j'aimais, vêtue de ma douce robe de chambre, faisant concurrence factice à ma robe de lumière, me promene... [+]