Image de Valérie Girault

Valérie Girault

J’écris le soir. Quand mes enfants, mon mari ne savent plus qui je suis. J’écris quand mon ciel se déchire. Quand les mots se sont imposés toute la journée, m’ordonnant de répandre leur substance sur le papier. Parfois, je me souviens de ces phrases impérieuses qui m’ont obnubilées le jour mais bien souvent ce sont d’autres mots qui jaillissent le soir. Je suis l’éperdue, l’insolente, la révoltée.

Très très courts

Meilleurs vœux

2013 me laisse un goût amer. Je lui laisse, les échecs, les conneries, les regrets.
J’envisage les bonnes résolutions.
En même temps, le 1er janvier tombe mal. Les jours ont beau... [+]

Très très courts

Le COD

Je suis d’une admiration sans borne devant ceux qui maitrisent les accords des participes passés avec le COD, avant ou après, je ne sais pas trop et de m’en fous d’ailleurs ; suffit de... [+]

Très très courts

Calais Frethun

Il respire trop fort le polo Ralph Lauren devant moi. J’ai envie de lui arracher ses écouteurs. Sa voisine l’étudiante gothique au sandwich pâté dodeline en lisant une revue sur les... [+]

Très très courts

40 ans

J’ai laissé mes quarante ans sur le bord de la fenêtre. Après la déception de mes vingt ans, la mascarade de mes trente ans. Je n’avais pas trop envie de les... [+]

Qualifié Grand Prix Automne 2013
Très très courts

La liste des courses

Ce matin, la plage et la forêt m’appartenaient. J’ai entendu des chasseurs ; je n’aime pas les chasseurs. J’ai eu peur de prendre une rafale de plomb dans le visage et j’ai accéléré... [+]