Image de Stéphanie Aten

Stéphanie Aten

Romancière et scénariste "engagée", parce qu'une "société sans rêve est une société sans avenir" (Carl Jung).
Découvrez mon actu sur http://www.stephanie-aten.com

106 abonnés


À LA UNE
Nouvelles

Monstrueuses inventions

Depuis quelques jours régnait une atmosphère inédite sur la commune de Longué-Jumelles. Une atmosphère qui avait transformé la vie paisible des habitants en un enfer terrible et inexplicable... [+]

Qualifié Grand Prix Automne 2020
Nouvelles

La Voix dans le ruisseau

Antoine avait dix ans et des idées plein la tête. À lui tout seul, dans la même journée, il était capable d’inventer le soulèvement de son village contre un troll angevin, le débarquement de... [+]

Qualifié Grand Prix Automne 2020
Nouvelles

Rumeur et vérité

Zoé pleurait à chaudes larmes, et j’avais à peine compris ce qu’elle venait de me dire. Sa bouche débordait de fiel et de souffrance, et les mots qu’elle prononçait jaillissaient en une... [+]

Très très courts

Ma narratrice

Je la voyais comme une journée maudite. De ces journées où le temps se prend continuellement les pieds dans le tapis, où l’espace est fait de murs dont la distance se réduit. Je ne suis pas... [+]

Finaliste - Jury Prix Saint-Valentin 2017 - Très très court
Recommandé Par Short Édition
Très très courts

Extrêmophile

Il entra dans la grande salle et se mit à trembler. Le silence qui régnait ici était bien plus intimidant que celui du Pôle Sud. L’accueil y était plus glacial encore, et les colosses qui se... [+]

Qualifié La Matinale en cavale 4ème édition - Très très courts
Poèmes

Tombez la rouquine

Tombez la rouquine
muez-vous en écureuil
croquez la saison

Qualifié Prix Haikus Automne 2016
Poèmes

La pupille fauve

La pupille fauve
dans les arbres dénudés
convoite Noël

Qualifié Prix Haikus Automne 2016
Très très courts

Le mal né

Ses yeux crissaient de haine mais je restais debout. Son souffle pesait lourd et m’étranglait le cou. Il raillait ma peine avec un rire de crécelle et l’intégralité de mon être bouillonnait... [+]

Très très courts

Odyssée d'un encrier

Mes pieds battaient l’air, et mon esprit se posait sur ma plume. Elle se mettait à glisser sur le papier, mue par le souffle de cet imaginaire débordant qui m’intimait chaque jour de lui ouvri... [+]

Qualifié Livres en Tête 2016 - Lever de bonheur