Image de Silvio Celio Pelleschi

Silvio Celio Pelleschi

« À tous les lecteurs qui, malgré l’attrait de la télévision, d’Internet, des disputes de familles, des jeux vidéos, du sport, des boîtes de nuit, du sommeil, ont trouvé quelques heures pour que nous rêvions ensemble… » - Bernard Werber.

Scribouillard d'Albi (Tarn)

7 597 Lectures sur ses œuvres

À LA UNE
Très très courts

Un Loup en hiver

Sur un chemin sombre, à tout jamais semé d’insignifiants cailloux, rôdait le loup, apeurant le promeneur, sa race errante et méprisée affirmait ici son ultime noblesse et sa menace sur la ... [+]

Qualifié Grand Prix Hiver 2021
Très très courts

- Le bout du chemin -

Au tournant d'un chemin blanc, émergeait des halliers une ombre brune trop longtemps prise pour un mince tronc. L'erreur de l'incertitude planait autour de moi et entrait ensuite au fond de mes ... [+]

Très très courts

- Harmonie -

De loin dans le temps ressurgissait les souvenirs de joies anciennes que nous avons appelés de nos vœux fervents. Des lueurs d'espoirs s'élevaient peu à peu, le ciel s'ouvrait, le ruisseau ... [+]

Très très courts

- Domination -

La grisaille du ciel pèse lourd sur les cœurs et les têtes excentriques tandis qu'une chaleur électrique enrage les profondeurs de la terre.
Une lumière ancienne s'infuse aux yeux de tous et ... [+]

Poèmes

Hiver

Depuis la voûte grisâtre tombe la cendre blanche,
D’obscurs corbeaux pestent dans les noires branches
Après des hommes ... [+]

Très très courts

- Vision d’eau -

Ma vision portait si loin dans le temps et l’espace, elle volait si haut, non comme un oiseau mais comme un dieu ou le vent ; Elle creusait aussi profond qu’elle touchait du doigt les ruines ... [+]

Très très courts

- Vocation -

> Ce garçon n’a pas l’air bien, il semble très inquiet... Quelle est cette peur ?
- Le songe d’un enfant...
> Est-il donc triste ?
- Non, il est lucide et sage, trop ... [+]

Très très courts

- Amen -

Le Sirocco faisait vibrer les feuilles déchirées de la vigne verte, il emportait avec lui le sel de la mer et le sable saharien. L’air était sec mais j’étais pleine d’amour. Nous avions ... [+]

Poèmes

- Absorption -

Aux heures bleues
Ouvrir grands les yeux
Sur les sables noirs
Et herbes rouges
D’une lande dérisoire
Quand tout ... [+]

Qualifié Ô 2019 - 14 vers