Image de Séverine Manouvrier

Séverine Manouvrier

Je ne suis pas écrivain, j'écris.
J'aime ces moments de fulgurance où les mots s'imposent. C'est une inspiration, au sens littéral.
J'aime avant tout le sentiment de liberté que suscite l'écriture.
Si vous passez par là et que vous appréciez mes textes, ce sera peut-être un détail pour vous, mais pour moi, ça voudra dire beaucoup !

œuvre
à la une
NOUVELLES 
 Société  5 min 1212 lectures 156
Joe avait quitté son Périgord natal en laissant ses trois enfants estimés suffisamment armés pour faire chauffer des plats surgelés au micro-ondes et faire tourner le lave-linge tout seuls. Et ... [+]

Finaliste - Sélection Public
Grand Prix Eté 2015
TRÈS TRÈS COURTS
13   98 lectures
Je n’ai rien à me mettre. J’ai bien cette robe bustier en tulle et taffetas rose que j’avais achetée pour le mariage de Sam et Vincent, mais je paraîtrais trop endimanchée, et puis j’ai ... [+]

Livres en Tête 2015 - En haut de l'affiche
TRÈS TRÈS COURTS
18   136 lectures
Gaëtan jubilait sur le pas de la porte, arborant ostentatoirement deux bouteilles de Château Margaux. Sans doute avait-il peur de boire de la piquette. Plus probablement, c’était sa manière ... [+]

Finaliste - Sélection Jury
Livres en Tête 2015 - Le flacon et l'ivresse
POÈMES
14   374 lectures
Brûler d'impatience
sentir ton dernier soupir
souffler sur les braises

Prix Haikus Été 2015
POÈMES
12   464 lectures
Colère incendiaire
regrets des instants d'hier
passé ravivé

Prix Haikus Été 2015
POÈMES
20   488 lectures
Au feu les amants
qui s'embrasent doucement
corps transis brûlants

Prix Haikus Été 2015
POÈMES
6   190 lectures
Le chercheur d'or fouille
trouve sa pépite enfouie
feu follet flottant

Prix Haikus Été 2015
POÈMES
11   204 lectures
Le soleil s'enflamme
la lune rousse rougit
brûle de désir

Prix Haikus Été 2015
POÈMES
14   389 lectures
Pépites crépitent
rayons surchauffés perçants
soleil au zénith

Prix Haikus Été 2015
POÈMES
10   403 lectures
Feu de joie éteint
comme un lointain souvenir
disperse ses cendres

Prix Haikus Été 2015
TRÈS TRÈS COURTS
48   539 lectures
On avait rendez-vous pour déjeuner dans un de ces bistrorants à la mode que j'avais savamment choisi pour l'originalité de sa carte. Je savais ce que j'allais commander avant même d'y ... [+]

Qualifié
Grand Prix Automne 2015
POÈMES
19   409 lectures
La flamme sourit
au pire amant de ses nuits
pyromane à vie


Prix Haikus Été 2015

180 abonnés

Image de PhilshycatImage de Eva DayerImage de Keith SimmondsImage de PrijganyImage de Marie GuzmanImage de FantecImage de Guy BellingerImage de Virgo34Image de Marine AzurImage de T.L.Image de Bertrand PigeonImage de Ophelie F.Image de Marie Lacroix-PesceImage de RttImage de Geneviève MarceauImage de Arielle MaidonImage de Santiago CuervoImage de Frédéric BernardImage de Sophie CopinneImage de Mirgar GarrigosImage de Paul BrandorImage de Olivier VetterImage de Donald GhautierImage de Madeleine Duval Voir +
pour laisser un message à Séverine Manouvrier