Séverine


À LA UNE
Très très courts

La grand-mère

Depuis que j’ai perdu l’usage de mes jambes, c’est mon mari qui s’occupait de moi, avec Joséphine, la bonne. Je suis si légère qu’il était facile pour lui de me transporter partout, avec... [+]