Image de Philippe Ribaud

Philippe Ribaud

Voici mon par-cours : Scieur de long, au long cours ; dans le pays de ma mère les villages ont des noms à rallonge mais se terminant souvent par -cour. Je suis contre la chasse à courre à cor et à cri et je prends des cours d'échasses (encore à l'écrit). Atteint très jeune par un virus Oulipo, je me soigne avec des racines locales mais une rechute de Kdickite aigüe menace bien vite mon intégrité.

Poèmes

Géométriques

Les parasols blancs
en parallélépipèdes
Sur l'horizon bleu.

Qualifié Prix Haikus 2014
Poèmes

Echo-localisation

Au soir accompli
les parasols redéplient
leurs ailes de nuit.

Qualifié Prix Haikus 2014
Poèmes

Aspermie

J'ai planté hors d'eau
des graines de parasols
la plage reste nue.

Qualifié Prix Haikus 2014
Poèmes

Trouées

Les fanons fanés
le parasol échoué
fait passer le ciel.

Qualifié Prix Haikus 2014
Poèmes

Payottes

Là les pieux d'acier
imitent les vahinés
non sans vanité.

Qualifié Prix Haikus 2014
Poèmes

Seizane

Mignon pin pignon
sol méditerranéen
né pin parasol.

Qualifié Prix Haikus 2014
Poèmes

Daïkiri le lundi...

Sous-verres liégeois
Liquides aux bords givrés
Décors de cocktails

Qualifié Prix Haikus 2014
Nouvelles

Rue Dormante

En fait c’est son grand père qui l’avait baptisée Philomène parce que sa mère était morte en couches et n’avait pas eu le temps de se préoccuper de lui trouver un prénom, tout comme elle... [+]

Très très courts

Comme un Murakami

La jeune Kiyohime se sentait irrésistiblement attirée par le gai murmure de la rivière Hidaka.
Vêtue de ses habits les plus simples, comme il sied au matin, elle descendait la colline en pente... [+]

Finaliste - Jury Grand Prix Printemps 2014
Recommandé Par Short Édition
Poèmes

Zanzen

Sur ma langue la liqueur glisse glisse
Sa trace douce tamponne mes papilles
Mais je l’aime à ce point qu’aussitôt je... [+]

Finaliste - Jury Grand Prix Printemps 2014
Recommandé Par Short Édition
Poèmes

Glenn Gould

Ce fut l’entrée rectangulaire d’un concerto hongrois
Une flûte de bois clair fit entendre sa voix
Une... [+]

Qualifié Grand Prix Printemps 2014
Poèmes

FMR (Fatale Mortitude Rageuse)

J’ai tué un moucheron
Puis j’ai tué sa copine
Il volait dans mon salon
Et elle dans la cuisine
Ils ne me dérangeaient... [+]