Image de Nonour

Nonour

23 abonnés

Très très courts

Les misères d'aimer !

Ai-je connu,
Que maux et revers,
Les blessures de l’amour,
Pour tout le temps
L’envie et l’espoir
De n’y voir sur terre :
Ni guerres,
Ni misères.

Amokrane nourdine


Très très courts

Quand encore...

Quand tout tourne encore, constamment
Autour de l’argent, de l’amour...
Quand me sentirai-je être sans craintes,
Ma tête libre ou pas de créer,
Et Réfléchir chaque fois de rester ou... [+]


Poèmes

Te souviens-tu !

Te souviens-tu !
Je vis en ce pays d’ici,
Sans vraiment de réels amis
Ni de puissante famille....
Je vis en ce pays seul... [+]


Très très courts

Te souviens-tu de l’Algérie?

Te souviens-tu de l’Algérie. Qu’on avait tant adoré en reposant Nos pieds sur le tarmac. Te souviens-tu de ce pays, Terre des épris de justice, du monde entier ? Quel est ce pays où je... [+]


Très très courts

Est -ce ainsi que les hommes vivent?

A) Même si avaient considérés certains devanciers qu’il ‘y a pas vraiment d’autre chez soi que celui qui nous a vu naître. Et donc même si les manques, les rues défoncées, les hôpitaux... [+]


Poèmes

nostalgie

Je n’ai construit de maison
Et me voilà mon Dieu
Inutile et sans raison
A quêter prier les cieux...
Et si tant de... [+]


Très très courts

Étranger en son pays natal.

Étranger en son pays natal.
J'étais si jeune. Et J'étouffais en ce village de Kabylie. Les romans m'avaient raconté « les bienfaits de l'Occident ». Et je suis parti rompant avec... [+]


Très très courts

Mes chers amis-es,

Mes chers amis-es,
N’est-ce pas horrible et lamentable, en cette courte vie d’appartenir les uns, les autres à des mondes d’irréductibles ennemis depuis la nuit des temps ?
Nous savons... [+]