Image de Nathalie Gautreau

Nathalie Gautreau

Espèce à plume
Auteur de textes de dégustation (courts, savoureux, illustrés)
& mille autres babillages simili-habiles.
A lire sans modération !

Retrouvez mon univers ici : http://www.gautreauteur.com

...Ou ailleurs :
sur facebook, instagram, google+, twitter...
Nom de code : Gautreauteur

179 abonnés


À LA UNE
Poèmes

L'été sera pimenté

Au soleil couchant
un feu joue avec ma langue
saveurs d'orient


Prix Haikus Été 2015
Poèmes

La vie ? Un crumble

La vie ? Un crumble
drôles de pommes en ligne
détails croustillants


Prix Haikus Automne 2017
Poèmes

Petits nez cerise

Petits nez cerise
tout enrobés de coton
glaçage d'automne


Prix Haikus Automne 2017
Poèmes

Nuages de lait

Nuages de lait
lit de feuilles croustillant
douceurs de saison


Prix Haikus Automne 2017
Très très courts

Belinda et l'Arbre à sève d'or

Père Alain,
Comme nous en avons décidé, je vous écris afin de vous relater le long périple qui mènera une petite femme (une folle !) vers l'Arbre à sève d'or. Je semble être le seul... [+]


La Matinale en cavale Hiver 15 - Très très courts
Poèmes

Un doux ronron

Les bonheurs d'automne
c'est si bon et ronds et ronds
petits potirons


Prix Haikus Automne 2014
Poèmes

Gare aux crocs

Tête grimaçante
grand regard d'illuminée
terreur à croquer


Prix Haikus Automne 2014
Poèmes

Un Potiron d'or

Le soir des esprits
graver son coeur pour en faire
un puits de lumière


Finaliste - Public Prix Haikus Automne 2014
Poèmes

On the road again...

Et sentir l’appel du bitume
Comme d’autres entendent la mer
Et s’en aller sans amertume
Avec les rêves en... [+]


Finaliste - Public La Matinale en cavale 2014 - Poèmes
Très très courts

Les Pendus

Il les a vus ce matin. Il ne s’y attendait pas. Il avait pris son vélo, comme chaque dimanche pour aller chercher le pain. Le vent soulevait ses cheveux pendant qu’il dévalait la pente. Il avait... [+]


Qualifié Grand Prix Automne 2014
Très très courts

Oh my ghost !

J’ai trois ans. Il est là, au pied de mon lit. Le visage mangé par l’ombre et le sourire en demi-lune qui lui déchire la figure.
J’ai cinq ans. Il est là, sous le lit et gratte le... [+]


Qualifié Grand Prix Été 2014