Image de Miguel

Miguel

L’écriture est venue à ma rencontre, sans que j’y prenne garde. Je cachais les cahiers où sont consignés quelques instants de vie, la mienne et celle de ceux qui passent proches ou lointains. Où poèmes et récits attendent d’être corrigés, modifiés, peaufinés.
J‘ai rencontré Christine et puis Mireille qui se reconnaîtrons, à qui je dois d’avoir osé écrire pour vous qui êtes là.

24 abonnés

Nouvelles

Une veuve noire

Sur la place brûlée par le soleil du début de l’après-midi, elle s’était adossée contre un mur de pierres fraîches dont l’ombre s’étalait sur le sol de terre battue. A côté de leurs... [+]

Qualifié Grand Prix Automne 2014