Image de Melkior

Melkior

Pour faire court : je préfère écrire que je n'ai rien à dire plutôt qu’écrire pour ne rien dire.
Et c’est pas peu dire.
Que dire de plus : que par l’écrit j’entends contredire, bondir et pourquoi pas grandir.
Mais le puis-je sans maudire ?
Pour tout dire, je ne suis pas morose mais épris des plaisirs du texte.

74 abonnés