Melkior

Pour faire court : je préfère écrire que je n'ai rien à dire plutôt qu’écrire pour ne rien dire.
Et c’est pas peu dire.
Que dire de plus : que par l’écrit j’entends contredire, bondir et pourquoi pas grandir.
Mais le puis-je sans maudire ?
Pour tout dire, je ne suis pas morose mais épris des plaisirs du texte.

Très très courts

AVIS DE SORTIE

Après plusieurs mois de travail, les quelques Brèves de Comptoir dont vous avez eu au fil du temps la primeur, viennent enfin de sortir en édition "normale" sous le titre suivant :
PAROLES... [+]

Poèmes

Je sème l’effroi

Je sème l’effroi
je récolte la tempête
c’est moi Bill l’Izard

Qualifié Prix Haikus Hiver 2016
Poèmes

Tes deux seins de glace

Tes deux seins de glace
bénissant mes engelures
trompe-l’œil givré

Qualifié Prix Haikus Hiver 2016
Poèmes

Un beau soir d’été

Un beau soir d’été
un froid brutal pétrifiant
qui a dit blizzard

Qualifié Prix Haikus Hiver 2016
Poèmes

Par la porte ouverte

Par la porte ouverte
d’un souffle j’aurai ta peau
ferme-là on gèle

Qualifié Prix Haikus Hiver 2016
Poèmes

Perdu dans le vent

Perdu dans le vent
aventureuse folie
de plus en plus seul

Qualifié Prix Haikus Hiver 2016
Poèmes

Fleur de sel

Un soleil or et sang s’éteint sur un plan d’encre
Mon vaisseau fatigué rêvait d’y mouiller l’ancre ;
Le vent fou... [+]

Qualifié Prix Saint-Valentin 2016