Image de Martinus Corpus

Martinus Corpus

13 abonnés

Poèmes

Reste

J'ignore à quel démon je dois les nuits sans fin
Qui me voyaient errer trop loin de ton sommeil
Entre deux esclavages... [+]


Très très courts

Adieu monsieur Desnos

Adieu monsieur Desnos, je t'abandonne en traître.
Finie la poésie, je suis ouvrier maintenant. C'est sérieux. Sache que je t'ai aimé, mais il y a tant de raisons... [+]


Qualifié
Grand Prix Été 2013