Image de Marine Vaillant

Marine Vaillant

"On a besoin d'histoires racontées depuis partout, par des fous, des peintres, des mendiants, des femmes, sans la lumière de tous ces points de vue, chacun est dans sa nuit" T. Bidegain

80 abonnés


À LA UNE
Très très courts

C'est quoi le bonheur pour vous ?

La fin de semaine est vite arrivée finalement. Nous sommes vendredi, dix huit heures cinq. Comme chaque vendredi, je suis sur le quai A, gare Saint Roch à Montpellier. Le train numéro 52 486 est... [+]


RATP Les 40 ans du RER
Très très courts

Ma revanche

Ce matin, je prends ma voiture et retrouve avec une légèreté particulière les tumultes de la circulation, les coups de klaxon, les pressés, les énervés, les irrespectueux. Avec un petit... [+]


Très très courts

Cinquante nuances de bleus

J'ai toujours aimé la couleur bleue. Je dis "la", non qu'elle soit unique bien au contraire, il en existe plus de cinquante nuances... et s'il en manquait, j'en ai inventé d'autres tout au long de... [+]


Très très courts

Hiver 2017

Nous sommes début d'hiver 2017, je rentre chez moi après une grosse journée de travail. La route qui me conduit à la maison m'est familière et à la fois tellement mouvante. Chaque saison a ses... [+]


La Matinale en cavale 5ème édition - Très très courts
Poèmes

Joues grossies de glands

Joues grossies de glands
gastronomie enragée
écureuils friands


Prix Haikus Automne 2017
Poèmes

Eveil de mes sens

Eveil de mes sens
odeur de forêt humide
jusque dans mon nez


Prix Haikus Automne 2017
Poèmes

Pluie fine dehors

Pluie fine dehors
potimaron au chaudron
réchauffe mon coeur


Prix Haikus Automne 2017
Poèmes

Repos du guerrier

Repos du guerrier
après les festivités
c'est bien mérité


Prix Haikus Automne 2017
Poèmes

Tombent à mes pieds

Tombent à mes pieds
feuilles brunes orangées
mes yeux étonnés


Prix Haikus Automne 2017
Très très courts

Bizarrerie de l'imaginaire

Tous les jours, je prends la même route. Du bout de l'impasse où se situe notre maison à l'école de ma cadette, au bout de la place, faisant l'angle d'une avenue à sens unique et à la... [+]


Très très courts

Le stylo plume

Mon père m'avait dit "Quand tu ramèneras des cahiers bien tenus, propres, perlés comme il disait, je t'achèterai un beau stylo". Ce jour arriva vite... J'étais en CE1 depuis quelques semaines... [+]


Très très courts

Quatre-vingt-dix-neuf nuits

Après de longs mois d’observation, dans le silence de ma timidité, j’avais enfin réussi à l’aborder, à lui adresser la parole. J’étais parvenu à lui faire part de mes sentiments... [+]