Margaux

Enfant, j’avais en moi une rage de vaincre cette maladie qui condamnait mon enfance à la mobilité réduite. Les mots sortis de ma plume ont couvert mes maux. J'ai compris qu'avec une feuille et un crayon, je pouvais dire ce que me dictait mon cœur. Raconter des histoires pour bercer les songes, rythmer de vers les froids hiver et louer la beauté de l'été dans un sonnet.


À LA UNE
Très très courts

Lettre à mon corps

Je crois que je te dois quelques excuses. Nous n’avons pas toujours eu des rapports très cordiaux.
Je confesse t’avoir vu comme une vulgaire enveloppe de chair aux muscles atrophiés. Dans... [+]

Très très courts

Le conte des trois fleurs

Laissez moi vous conter l’histoire d’un cerisier qui, sous le ciel d’été, ployait de promesses. De futurs fruits ses branches en étaient gorgées. L’esquisse de pièces florales, encore... [+]

Poèmes

Le poète qui pleure

Il est penché sur son pupitre,
La lune l'éclaire à travers la vitre,
Sa plume gratte le papier,
Qui s'imbibe de ses... [+]

Nouvelles

Anthropocène

Lionel n’avait aucune raison de se presser. Il lui restait une bonne demi-heure avant que ne commence sa journée de travail. Autrefois, il appréciait ce petit moment de paix pour prendre son petit... [+]

Très très courts

Le doudou

La première fois que j'ai ouvert mes yeux de verre sur ce monde, j'ai vu la froideur des machines, le ronronnement de l'usine qui nous produisaient à la chaîne, les ventres de tissus bourrés de... [+]

Nouvelles

Aminoïdes

1.
Marvin observait le ballet incessant des clients qui entraient et sortaient du bar. L’endroit, froid et austère, garni d’un comptoir et de tabourets métalliques n’avait rien de... [+]

Finaliste - Public Grand Prix Été 2018
Très très courts

Différence

J'ai l'esprit aux rêves et le désir impétueux de vivre.
J'ai milles idées qui attendent toujours patiemment dans un coin de ma tête.
J'ai sur la langue le gout sucré de mon bonheur, le sel de... [+]