Image de François MAYER

François MAYER

Le temps d'un clin d'oeil au passage
Je suis le reflet sur l'étang,
L'ombre légère d'un nuage
A je ne sais plus quel Printemps,
La première brume d'Automne
Et la poussière de l'Eté
Où l'eau d'une vasque chantonne
Et combien d'Hivers incontés...

Le reste sur:

http://www.strasbourgenpoesie.blogspot.fr/

15 abonnés

Poèmes

A celle qu'il aimait...

Vous attendez un train
Et moi de même.
Un soir ? Un matin ?
Cela n'a aucune importance
Car il viendra enfin.
En... [+]

Poèmes

Jusqu'à l'aurore.

Oui, je me souviens de l’amour
Dont la flamme jusqu’à l’aurore,
Ou plus, ou moins, brûlait toujours ;
Oui, je me... [+]

Qualifié Prix Saint-Valentin 2018 - Poèmes
Très très courts

Les quatre-vingt à l'heure.

En ce dimanche de janvier, un rayon de soleil timide faisait briller les branches nues des grands arbres du parc de l'Élysée.
Mais dans ce matin d'un hiver, somme toute assez doux, le Président... [+]

Nouvelles

Jouvence.

Je l’appelle « Jouvence », ce n’est pas son nom mais, lisez, vous allez comprendre pourquoi.
Jouvence fut un petit garçon comme tous les petits garçons, du moins les petits... [+]

Poèmes

Qui donc est libre ?

La liberté ce n'est pas être, c'est n'être pas
Et quand on aime, comment pourrait-on être libre ?
Une feuille... [+]

Très très courts

Parabole Conjugale.

Monsieur et Madame CHOEFROI ont longtemps connu de grandes difficultés dans leur vie de couple.
Quand ils allaient se promener sur un chemin de la belle campagne qui entoure leur discrète petite... [+]

Qualifié Prix Bibliothèques Pour Tous 2016 - TTC