Image de Sandra Bartmann

Sandra Bartmann

372 abonnés


À LA UNE
Très très courts

Le silence et le vide

Je sais que vous ne comprendrez pas, je ne me fais aucune illusion. Mais c’est vrai, la plupart du temps je n’y pensais pas, à eux. J’arrivais à ne pas y penser.
La vie était... [+]

Qualifié Court et noir 2021
Très très courts

Lévitation

Le logeur claque la porte derrière lui et je me retrouve seule dans cet appartement inconnu, au cœur d’une ville maintes fois parcourue mais que j’ai à peine reconnue en y débarquant deux... [+]

Lauréat - Jury La Matinale en cavale 6ème édition - Très très court
Recommandé Par Short Édition
Très très courts

Se jeter dans le monde

De l’autre côté du lit le silence s’était fait, plus lourd et plus épais que les complicités muettes qu’elle connaissait si bien.
De l’autre côté du visage endormi dont elle avait... [+]

Qualifié La Matinale en cavale 5ème édition - Très très courts
Très très courts

Lucarne

Des toits à perte de vue, et à l’horizon, la mer.
Lucien plisse les yeux, le bleu profond de la méditerranée grésille sous un soleil vertical. Il prend une grande inspiration, attentif aux... [+]

Qualifié La Matinale en cavale 4ème édition - Très très courts
Très très courts

Retrouver l'inconnu

Dans la foule de Riga, les grands yeux d’une fillette se plantent dans les miens. Je m’approche d’elle, exténuée, et m’assieds sur le banc adossé au sien. La musique est assourdissante, il... [+]

Recommandé Par Short Édition
Très très courts

La fille de Novgorod

- Ainsi donc, vous vous intéressez à la littérature russe ?
- Pas vraiment. Disons simplement que cet ouvrage revêt pour moi une importance particulière.
Achevant cette phrase d'un ton... [+]

Qualifié La Matinale en cavale 3ème édition - Très très courts
Très très courts

Léon t'es rond t'es con tu sens pas bon !

Léon déteste le collège. Il n’y va que depuis un mois, mais c’est déjà un mois de trop.
Chaque matin, à la seconde où il passe la grille de l’entrée, Gaspard lui tombe dessus avec cette... [+]

Qualifié La Matinale en cavale Hiver 15 - Très très courts
Très très courts

Amélie

Il faisait encore nuit. On s'était dit qu'à six heures du matin, les surveillants dormiraient encore. Il fallait juste contourner les cuisines et atteindre la petite fenêtre au fond du couloi... [+]

Finaliste - Jury La Matinale en cavale 2014 - Très très courts
Recommandé Par Short Édition
Très très courts

Transhumances

Du lointain coin d’Afrique où j’ai atterri, un peu par hasard, un peu par entêtement, je me souviens de Paris comme d’un amour d'enfance... Parfois il me manque cruellement, comme un organe... [+]

Qualifié Grand Prix Printemps 2014
Très très courts

Au bout du couloir

La nuit lèche déjà les toits pentus des vieilles maisons au-dehors. Dedans, les oiseaux bleus s'entrecroisent en arabesques exubérantes et familières sur le papier peint jauni des murs.
À la... [+]

Lauréat - Jury Grand Prix Hiver 2014
Recommandé Par Short Édition
Très très courts

Chaloperie

Croyez-moi si vous voulez, mais ce matin, je me suis réveillée prise au piège.
Mon chat, cet animal sournois qu'on m'avait contrainte de sauver du sacrifice, et qui avait pris l'habitude de me... [+]

Qualifié Grand Prix Été 2013
Très très courts

Cocotte

En sortant du bureau hier, j’ai eu envie de boire un verre en terrasse, seule, pour souffler un peu avant de rentrer. Mais il était déjà tard, le supermarché allait fermer, et je savais bien... [+]

Qualifié Grand Prix Printemps 2013