Image de Louise Ravitsky

Louise Ravitsky

Fangirl. Saisis des mots au hasard sur un bout de papier. Souvent en cours, autrement la nuit. Est nulle en poèmes, préfère nouvelles ou petites descriptions. Oui, aime définitivement bien les petites descriptions.

On dirait une annonce matrimoniale, non ?

53 abonnés


À LA UNE
Poèmes

La Vingt-Quatrième Heure

Et si on foutait tout en l'air
Le ciel, la terre, les étoiles
Envolés
On a la dalle
Soif d'océan, de... [+]


Poèmes

Tu t'en es allé

Tu t'en es allé
chevaucher le firmament
toi centaure Orion
tu fais l'ombre au satellite
et les ours t'ouvrent leurs bras


Qualifié Prix Tankas Printemps 2018
Poèmes

L'éclat d'Artémis

L'éclat d'Artémis
dévoile une silhouette
cheveux argentés
la divine apparition
bientôt se fond au levant


Qualifié Prix Tankas Printemps 2018
Poèmes

Un croissant banane

Un croissant banane
un quartier dans les haubans
une voie qui s'ouvre
piquetée de lampes blanches
j'attends que le temps s'arrête


Qualifié Prix Tankas Printemps 2018
Poèmes

Le nuage

Elle n'était même pas un rêve elle était un nuage
Elle volait dans le ciel, de jour et sans effort quoiqu'insaisissable et... [+]


Poèmes

L'allumette

Tu t'harmonises et tu soupires
tu sais que c'est fini, enfin
tu sais que plus jamais
plus jamais tu ne tomberas dans l'abîme... [+]


Poèmes

Intro

Non maman non c'est pas une phase
ni même une phrase
une vie ça se résume pas
une vie c'est pas deux cents ou
huit cents... [+]


Poèmes

Homéopathie

J'aime pas ce sourire niais après le premier baiser
J'aime pas tes joues rouges quand j'te dis tes quatre vérités
Quand je... [+]


Poèmes

On en a

On en a couché, italiques, des mots, ceux fous
Cahiers d'enfant, lettres de foudre, des billets doux
On en a aimé des cheveux... [+]


Très très courts

L'âme et la mer

Et l'horizon est noir, et l'horizon est bleu. Et l'horizon est ciel, et l'horizon est mer. C'est un flottement, c'est une lumière, c'est une magie. Un arc de lune jaune entre les haubans, qui se... [+]


Très très courts

Noir

C'est la peur.
Le noir qui te murmure à l'oreille, qui te regarde dans les yeux avec ses pupilles verticales, qui te cautérise la gorge et t'emprisonne la peau. Qui t'enfonce ses cris et... [+]


Nouvelles

L'Heure

Allongée sur le côté comme je le suis, les larmes forment une flaque au-dessus de mon nez avant de dévaler sur ma paupière et ma tempe. J'essuie d'un geste rageur.
M +8
Les sanglots ont... [+]